© JS1S2MB

© JS1S2MB

Cela peut paraître contradictoire quand on a du mal à développer son activité, on pense à tout sauf à prendre des vacances, n’est-ce pas ?

– On est noyé de travail, on a encore des tonnes de choses à faire, on a accumulé du retard dans son planning et on sait qu’il y en a encore tant à faire devant soi pour développer son entreprise.

pause café

un petit café ? © JS1S2MB

– On ne gagne pas encore (suffisamment) sa vie voire on court éperdument après des clients.

– On a besoin de temps pour réfléchir, poser sa stratégie,  organiser ses objectifs, encore et toujours plus de temps.

– On veut rester disponible pour la moindre opportunité qui pourrait se présenter.

– On aimerait lire des articles, des livres, voir des vidéos, assister à des téléconférences pour apprendre, progresser, avancer.

Alors on surnage, on nage, on brasse, on coule, on remonte péniblement, on se débat. On plonge dans un autre bain, on entame une nouvelle course, on avance péniblement.

Evidemment que ce n’est pas à ce moment là qu’on se dit « allez je me prends la journée pour moi » ou « je pars une semaine en vacances » !

Surtout pas ! De quel droit ? Quelle est notre légitimité à le faire ?

Se poser

se poser © JS1S2MB

En général on se dit plutôt : «je prendrai du temps pour moi le jour où … »

–       j’aurai atteint mon but

–       je gagnerai correctement ma vie

–      j’aurai la reconnaissance de mon entourage

–      les enfants seront grands

mais …

Il faut que vous sachiez 2 choses :

1-    Cette journée n’arrivera jamais … désolée de vous le dire (mais réjouissez-vous pour cela justement !)

2-    C’est justement aujourd’hui que vous avez le plus besoin de prendre l’air.

Maroc

Et oui oui, c’est moi là ! © JS1S2MB

1-    Le moment où vous pourrez enfin vous reposer n’existe pas car vous aurez toujours à faire. Même à supposer que vous atteignez votre objectif, ce jour-là vous en viserez automatiquement un nouveau. Vous aurez envie de plus, plus loin, plus haut, différent.

C’est le propre de l’entrepreneur : on est constamment en train d’entreprendre. Et c’est justement ce qui fait l’attrait de ce métier : rien n’est acquis, il n’y a pas de routine, le business est un jeu grisant auquel on prend goût au point de ne plus vouloir s’arrêter de jouer.

2-    Prendre l’air est vital pour votre business et pour vous, et réciproquement.

Pourquoi ?

Parce qu’avec l’accumulation de choses qu’on s’impose de faire, on a tendance à se perdre et à dévier de sa route principale.

Le problème est qu’avec le nez dans le guidon on ne sait plus où on va, on perd la direction et on fait des détours voir on tourne en rond. Bref, on est de moins en moins efficace finalement.

Legzira au Maroc

photo prise à Legzira au Maroc © JS1S2MB

Pour garder le cap, concentrer vos efforts sur votre destination, il n’y a rien de mieux que de prendre le large (vous sentez la bourrasque d’iode que ce mot contient ?! la mer a toujours été un élément vital pour moi).

C’est bien connu, même quand on ne travaille pas, les neurones continuent de cogiter.

En vous aérant, vous donnez de l’oxygène à votre cerveau, vous clarifiez vos idées et votre chemin, vous redéfinissez votre destination et la route pour y arriver.

Vous reposez votre cerveau gauche et vous laissez enfin le droit s’exprimer au gré de ce sur vous voyez, sentez, ressentez, vivez.

S'aérer le cerveau

S’aérer le cerveau © JS1S2MB

Croyez-moi vous n’aurez pas perdu votre temps bien au contraire !

Alors qu’attendez-vous pour prendre le large et donner de l’air à votre business ?

Abonnez-vous !

Pour recevoir mes prochains articles directement dans votre boîte mail

Vous êtes abonné(e) ! RDV dans votre boîte mail

Pin It on Pinterest