S’il est un point autant complexe que déterminant dans son épanouissement commercial, c’est bien de savoir présenter son activité.

Parler de son entreprise et présenter son activité : 1ère porte d’entrée pour nos clients potentiels.

Sans contacts, pas de clients, sans clients pas de chiffre d’affaires, sans chiffre d’affaires, pas d’entreprise, et sans entreprise, pas d’entrepreneur.

Développer son chiffre d’affaires est la base du bonheur d’un entrepreneur : sans cette 1ère marche, difficile de s’épanouir, difficile de faire face à la pression (qu’on se met, que l’entourage nous met, que le « devoir vendre » nous inflige), difficile d’oser déployer tout son potentiel, de sortir des rangs pour exprimer sa vraie différence.

L’argent ne fait pas le bonheur et n’est pas une fin en soi mais le manque d’argent est un saboteur et un pollueur de créativité. Pour l’entrepreneur que nous sommes, il est un indicateur de réussite auquel il faut faire face chaque mois (à tort ou à raison, mais nous avons bien du mal à lutter contre nos petites voix). Combien d’entrepreneurs ai-je ainsi vu se limiter, se diminuer pour essayer de vendre plus coûte que coûte. Face à un manque cruel de résultats, de réponse du marché, silence et indifférence insoutenables, il est bien légitime de chercher à changer quelque chose, LA chose qui fait que ça ne marche pas.

Le coeur a ses raisons que la raison n’a pas

Le problème c’est que la plupart du temps on décide de changer justement ce qu’il ne faut pas : on modifie son offre pour se fondre dans l’existant, coller à la concurrence qu’on imagine « cartonner », on revoit à la baisse ses rêves et ses ambitions qui, comme on finit par s’en convaincre, se révèlent trop idéalistes face au principe de réalité … Résultat ? On perd la flamme qui nous animait et avec elle l’essence de notre entreprise et sa plus grande valeur car c’est son rayonnement qui s’éteint !

Non, ce n’est pas le fond qu’il faut changer, d’ailleurs le travail sur le fond de votre activité visera plutôt à le réactiver, le déployer, le faire grandir. C’est la forme qui nous trahit en ne véhiculant  pas la lumière de notre message, le coeur attractif de notre concept, en ne suscitant pas d’écho sur notre marché.

Notre communication ne touche pas, à l’intérieur ça bouillonne mais à l’extérieur c’est plat, maladroit et tellement frustrant !

Présenter son activité « orientée clients »

Dans ma courte vidéo, je vous explique pourquoi notre présentation ne suscite pas d’intérêt, ne connecte pas avec nos interlocuteurs mais au contraire crée un fossé entre nous et eux. Puis j’aborde comment faire différemment pour briser cette barrière et ouvrir la porte à vos interlocuteurs.

Je ne parle ici que de la phrase d’accroche de sa présentation : la plus difficile à traduire entre ce que vous faites, pour qui vous le faites et ce que vos clients attendent.

Dans mes coachings, c’est la phrase par laquelle nous terminons le travail. C’est la synthèse des synthèses, l’essentiel poussé à son extrême simplicité.

La simplicité est la clé et demande beaucoup d’efforts. Léonard de Vinci disait d’ailleurs très justement « la simplicité c’est la sophistication suprême ».

Aussi ne vous découragez pas, essayez encore et encore.

Pour mettre en application

  • Demandez-vous quel est le bénéfice principal que votre prestation ou produit apporte à vos clients en prenant soin de l’exprimer avec leurs mots à eux
  • Etablissez votre liste « noire » de mots interdits, relevez le défi ! (je me suis déjà vue interdire à une consultante en import/export l’utilisation de ces 2 termes, vous n’imaginez pas son désarroi !)
  • Demandez à vos clients ce que votre prestation ou produit leur a permis de vivre, ce que cela a changé pour eux, ce qu’il en ont retiré concrètement, comment  ils en parleraient à un ami. Vous aurez des informations qui valent de l’or.
  • Et vous : que voulez-vous leur apporter au final, vers quel horizon aimeriez-vous les emmener ? Evacuez la fausse modestie, voyez loin, voyez grand !
  • Commencer votre phrase d’accroche par « mon métier est de + verbe + résultat » ou « je permets à ma cible de + verbe + résultat»
  • N’hésitez pas à travailler en miroir avec un autre entrepreneur ou en groupe : il est plus facile de « voir » de l’extérieur le bénéfice principalement apporté pour les autres que pour soi 😉

Depuis que je pratique cette présentation, beaucoup d’entrepreneurs l’ont également adoptée. Prenez l’habitude de lire les présentations sur les sites ou les blogs et d’écouter les présentations lors de réunions ou de soirées réseau, vous entrainerez ainsi votre sens critique et saurez relever les ingrédients qui constituent l’attractivité ou la desservent.

Pour approfondir cette thèmatique

Je vous invite à aller consulter les articles suivants :

Abonnez-vous !

Pour recevoir mes prochains articles directement dans votre boîte mail

Vous êtes abonné(e) ! RDV dans votre boîte mail

Pin It on Pinterest