référencement

crédit photo : kampoll.com on flickr

Il y a quelques mois, lors d’une soirée « Apéro » du Networking Morbihan, nous abordions la thématique du référencement.

Sujet très en vogue si on en juge les posts sur facebook, les conférences qui font salle comble, le nombre d’articles et de livres sur le sujet.
Il y a de quoi culpabiliser de ne pas s’y mettre !

« Mots clés », « long trail », ranking », on devient vite tributaire d’un travail technique, minutieux et chronophage pour plaire à M. Google.
Car lui seul, de sa toute puissance sur la toile, a le pouvoir de faire venir les clients sur notre site ! M. Google c’est un peu comme M. Loto : beaucoup (énormément) de joueurs et peu d’élus, mais quand on a la combinaison gagnante : c’est jackpot !

Je constate que beaucoup d’entrepreneurs misent beaucoup (trop ?) sur Google.

Je me suis alors posée la question : est-ce une stratégie efficace ?

Lors de l’atelier auquel j’ai assisté, Pierre Rouarch, fondateur de Anakeyn, nous a prouvé le contraire et j’en étais personnellement ravie, je vais vous expliquer pourquoi.

Selon Le Principe 80/20, il est plus rentable de concentrer 20% de nos efforts sur ce qui rapporte 80% de résultats.
Or il semble que le référencement entre dans la proportion inverse : beaucoup de temps pour peu de résultats.

Quel est l’objectif du référencement ? Arriver en tête des requêtes effectuées sur Google, qui est le moteur de recherche n°1 du web.
Quel est l’objectif d’un chef d’entreprise ? Satisfaire ses clients (leurs besoins) et pour cela vendre (son offre) donc attirer des clients potentiels (faire percevoir son offre).
Or l’objectif du référencement et l’objectif d’un chef d’entreprise ne se rejoignent pas complètement.

En d’autres termes arriver en tête de google n’a pas forcément de lien direct avec le nombre de visiteurs sur son site.

Un comble ?! justement …

Prenons l’exemple qui illustrait l’atelier du NW56 : il s’agit de 2 restaurants sur Lorient.

Le restaurant A arrive en tête de google quand on tape « restaurant à Lorient », normal son adresse comporte ces 2 mots clés (« malin » on se dit d’abord).
Le restaurant B apparaît en fin de 2ème page donc loin derrière !
Mais il se trouve que le restaurant B a 10 fois plus de trafic sur son site (on peut donc supposer plus de clients mais ça c’est une donnée qu’on ne peut pas vérifier).

D’où vient cette apparente contradiction ?

La différence fondamentale entre les 2 restaurants ne réside pas dans leur positionnement en termes de référencement mais dans leur … notoriété.
Les visiteurs qui arrivent sur le site du restaurant  B tape directement sur google le nom du restaurant ou le nom de son chef (qui est une femme en l’occurrence ;-)).

La notoriété, l’image de marque sont le plus sûr moyen d’attirer des contacts.

Plaire à google, c’est bien, mais plaire d’abord à ses clients c’est mieux !

Le bouche à oreille, la recommandation, votre image vous apporteront plus de résultats et sur du long terme.
Quand M. Google aura décidé de changer ses règles de référencement : votre travail sera perdu, pas votre notoriété.

La notoriété ne signifie pas qu’il faut devenir une star mondiale : soyez une star de votre business et à votre échelle, cela suffit !

Travailler ses mots clés : oui, mais consacrez de votre précieux temps de chef d’entreprise à ce qui est précieux :  concevoir une offre de haute qualité et à forte valeur ajoutée pour satisfaire ceux qui ont besoin de vous (et à qui vous devez vendre).

Cultivez votre image de marque et votre notoriété, elles vous le rendront bien et pour longtemps !

Et plutôt que de séduire M. Google à tout prix, laissez-le venir à vous. 😉

Abonnez-vous !

Pour recevoir mes prochains articles directement dans votre boîte mail

Vous êtes abonné(e) ! RDV dans votre boîte mail

Pin It on Pinterest