agir ou subir ?

crédit photo Egor.Gribanov

Si je vous donne le choix entre agir ou subir, je suis à peu près certaine que la majorité d’entre vous me répondra « AGIR » sans même hésiter.

Et pourtant, la plupart du temps nous avons plutôt tendance à subir ce que nous vivons.

Mais alors comment faire pour être en cohérence avec ce que nous voudrions vraiment et lutter contre la «oui, mais» attitude ?

Pensez-y et regardez autour de vous, subir est une mode répandue et très ancrée dans nos habitudes de fonctionnement.

Nous subissons :

-le manque d’activité (« mon activité ne décolle pas, normal c’est la crise »),

– la météo (« encore de la pluie, ce n’est pas possible ! »),

– les enfants malades («j’en suis à ma 3ème bronchiolite en 3 semaines : impossible de travailler ! »),

– le frigo vide (« pfff encore les courses à faire, mais faut bien que quelqu’un s’y colle »),

– la pile de linge à laver (« on ne pourrait pas inventer le linge qui marche tout seul vers la machine ? En attendant je n’ai pas le choix »),

– le manque de confiance en nous (« je suis née comme ça » ou « j’ai eu une éducation qui … »),

– etc …

Subir est plus confortable qu’agir

Il faut dire que subir est tellement plus confortable : pas de remise en question, le problème est extérieur à nous, donc nous n’y pouvons rien …

Subir ne demande aucun effort. Nous n’avons qu’à attendre des jours meilleurs que la vie nous souri enfin.

Subir a cet énorme avantage : nous ne sommes absolument pas responsable ce que nous vivons.

Mais subir a un gros inconvénient : celui de nous bloquer à l’arrêt et de nous enfermer dans une spirale négative qui ne peut pas nous amener à la réussite.

Se mettre en mouvement pour agir

En subissant, nous nions un principe de la vie pourtant bien réel : nous avons le pouvoir de décider et d’agir !

Nous pouvons semer aujourd’hui ce que nous souhaitons récolter demain.

Nous pouvons nous mettre en mouvement et notre vie avec.

Peu importe votre décision ou votre action finalement : il n’y en pas de mauvaises. Le simple fait de vous mettre en route vous donnera automatiquement plus de chances d’arriver à votre but quoi qu’il arrive, même si vous devez changer de direction en cours de route.

C’est en faisant un pas que vous saurez dans quelle direction faire le 2ème puis le 3ème et ainsi de suite.

Les choses ne changeront peut-être pas tout de suite en totalité mais ce qui changera instantanément en revanche c’est votre perception de vous même. Vous prendrez ainsi confiance en vous et en votre capacité à prendre votre vie en main.

C’est la meilleure façon qui soit d’entrer dans la spirale positive de la réussite.

Agir en 7 étapes

Comment faire concrètement ?

Je vous propose un plan en 7 étapes  pour sortir de votre « engluement » et agir plutôt que subir :

  1. POINT DE DEPART : identifiez votre problème actuel le plus important c’est-à-dire les symptômes de votre « maladie ». Formalisez ces constats objectivement et sans jugements de valeur sur vous-même. Que se passe-t-il concrètement ? Que vivez-vous ?
  2. POINT D’ARRIVEE : identifiez ce que vous aimeriez atteindre comme objectif ou ce que vous souhaiteriez vivre. L’enjeu ne vaut-il pas la peine d’agir ?! Votre problème est que vous n’arrivez pas à avancer vers ce but, vous êtes bloqué(e).
  3. POURQUOI ? : cherchez à en comprendre les causes : qu’est-ce qui vous en empêche ? Pourquoi êtes-vous à l’arrêt ? Evidemment les causes vous impliquent directement. Tirez une sonnette d’alarme si vous retombez dans une attitude « oui mais … ». Si le problème est important (par exemple : je manque de confiance en moi » ou « mon activité ne décolle pas »), décortiquez-le en sous-problèmes (« j’ai peur de décrocher mon téléphone pour rappeler un client » ou « je n’arrive pas à attirer des contacts »)
  4. ENGAGEMENT : décidez de prendre un problème à bras le corps, décidez-le vraiment au fond de vous et de tout votre être et maintenant !
  5. COMMENT ? : envisagez des solutions, des petits pas et surtout un 1er pas. Inutile de vous imposer un défi insurmontable. Les sommets ne se gravissent pas d’une enjambée, n’est-ce pas ? Le principal est de vous mettre en route.
  6. GO ! : n’attendez pas d’avoir peur, de changer d’avis, de vous faire rattraper par la spirale négative. Agissez sans plus attendre. Posez un 1er acte (par exemple : trouver des informations, étudier, en parler, se former, …)
  7. RECOMPENSE : Félicitez-vous du chemin parcouru depuis le point n°1 aussi minime soit-il plutôt que de regarder sans cesse la distance qu’il vous reste à parcourir. Et reprenez votre chemin à partir du point 2.
célébrer ses pas en avant

crédit photo flickr

Et vous, comment faîtes-vous pour vous mettre en action ?

Abonnez-vous !

Pour recevoir mes prochains articles directement dans votre boîte mail

Vous êtes abonné(e) ! RDV dans votre boîte mail

Pin It on Pinterest