facebook

Avant de connaître FB, j’étais seule dans mon bureau, j’avais froid (j’en étais venue à travailler avec des mitaines si si !), je n’avais pas « d’amis pro », pas de contacts, pas de clients, pas de CA …

Je me sentais isolée, découragée, à l’abandon, en train de dériver loin de mes ambitions entrepreneuriales …

Et un jour, j’ai rencontré connecté Facebook et ma vie a changé !

J’avais trouvé:

1- une machine à café avec des collègues super sympas

2- une salle de conférence remplie de contacts et peut-être de clients potentiels

3- une source de veille efficace

4- du lien, du monde, du baume au coeur, de la motivation

Et alors ma vie d’entrepreneure solo à la maison a radicalement changé !

Voici comment …

(Et comme il est inutile d’écrire et de décrire ce que d’autres ont très bien fait et que je ne saurais mieux faire, Anne-Laure, qui m’a autorisée à reprendre un des articles de son blog, relate à merveille la relation fusionnelle que j’ai entamée avec FB)

9h : (côte Ouest, minuit GMT) la journée commence. Connexion en cours.

9h02 : enfin connectée, premier statut : maquillée levée habillée, prête à aimer affronter le monde

9h03 : j’aime, j’aime, j’aime

10h00 : j’aime, j’aime, j’aime

10h10 : 2ème statut : une question : vous aimez les concombres ou les tomates ?

10h30 : j’aime, j’aime, j’aime (pff c’est long)

11h30 : ayé, fini d’aimer je peux passer aux commentaires. Ah non zut, les enfants rentrent pour manger. (j’aime)

12h00 : je n’aime plus (faire à manger)

13h30 : j’aime, j’aime, j’aime. C’est bientôt l’overdose.

14h00 : un message : demande d’ajout d’ami de Nathalie. Pas maintenant, j’ai pas fini d’aimer.

14h05 : maintenant oui, Nathalie peut devenir mon amie.

14h30 : 3ème statut : et moi qui m’aime ?

15h00 : 52 commentaires à mon statut, chouette je vais pouvoir aimer de nouveau !

16h30 : statut 4 : partie chercher les enfants à l’école. J’aime

17h00 : je n’aime plus (les enfants qui se battent déjà pour la tartine de chocolat du goûter.)

19h00 : statut 5 : Mon mari rentre (j’aime)

19h30 : je n’aime plus (mon mari qui m’a poussé de l’ordi pour se connecter à son FB)

20h00 : déconnexion

23h00 : j’aime (oups ça m’a échappé) close window. Shut down

Minuit : (j’aime pas) mon mari ronfle.

Et oui, qui dit relation fusionnelle, dit surdosage des sentiments, dépendance et temps qui passe … à ne rien faire !!

Ne rien faire ?! Sic, moi qui manque justement de temps pour concrétiser toutes mes idées, qui coure chercher les enfants à l’école parce que je suis en retard une fois de plus, qui travaille tous les soirs pour mon activité, les mercredi et les WE …

Hum, parce qu’à bien y réfléchir êtes-vous sûr que FB contribue utilement à votre chiffre d’affaires  à la hauteur du temps que vous y passez ?

Evidemment votre motivation contribue à votre CA, évidemment créer une communauté qui vous amènera des contacts et des prospects  contribuent à votre CA mais dans une certaine mesure et pas dans la démesure.

Ce qui contribue réellement à développer votre CA : c’est la valeur apportée à vos clients car c’est cette valeur qu’ils vous achètent, pas votre temps sur FB.

Quant à votre commercialisation : les actions que vous avez en-tête (ou sur papier depuis des semaines) mais que vous reportez à « quand j’aurais le temps » ne seraient-elles pas d’une meilleure efficacité pour développer votre CA ?

Soyons réaliste, ce n’est pas parce que vous « parlez » avec 200, 500 ou même 1000 « amis » que vous vous adressez à l’ensemble de votre coeur de cible. Finalement, cela reste une goutte d’eau dans l’océan, non ? surtout si on détaille la « qualité » de ses amis (parce que comme tout le monde au début on visait la quantité et on allait « chercher » ou on n’acceptait n’importe qui !).

Alors arrêtez de penser que pendant que vous n’êtes pas sur FB vous passez à côté d’informations capitales et de milliers de clients !

Il ne faut pas confondre travailler et occuper le temps

Que dirait votre patron s’il vous voyait toute la journée à la machine à café … oups, c’est vrai c’est vous le patron !

Personnellement, je suis désormais passée à une relation suivie mais limitée avec FB (comme les autres réseaux sociaux), j’ai repris le contrôle de mon temps et je me connecte après avoir réalisé mes tâches prioritaires et pas plus de 30 minutes par jour.

Rien que cette action m’a fait gagner jusqu’à 50% de productivité par jour et mon CA ne s’est jamais aussi bien porté 😉

Et vous, quelle relation entretenez-vous avec M. Facebook ?

Abonnez-vous !

Pour recevoir mes prochains articles directement dans votre boîte mail

Vous êtes abonné(e) ! RDV dans votre boîte mail

Pin It on Pinterest